Comment célébrer l’arrivée du printemps dans la Préfecture d’Oita

Posted À voir

Située au Nord de l’île de Kyushu, la préfecture d’Oita (大分県) possède un patrimoine culturel et naturel d’une grande richesse qui mérite d’être découvert. Bien qu’elle soit principalement connue pour la ville de Beppu (別府) et ses célèbres onsen, Oita a mille et une facettes et regorge de d’autres trésors et d’évènements saisonniers qui feront le plaisir des voyageurs en quête de destinations hors des sentiers battus.

Hina matsuri à Hita: la fête du printemps et des petites filles

Venez découvrir la plus grande collection de poupées Hina à Hita

Lorsqu’Oita sort de l’hiver, le froid laisse place au printemps et à ses mille merveilles ; le plaisir de sentir à nouveau le soleil caresser sa peau, de prendre un café en terrasse, d’admirer les fleurs qui commencent à éclore… La floraison des pruniers est arrivée juste à temps cette année pour célébrer le Hina Matsuri. Pour l’occasion, la tradition veut que le 3 mars de chaque année, on expose des petites poupées dans les lieux publics comme dans les maisons privés. Elles prennent la forme d’empereurs, d’impératrices et de nobles de la cour disposés fièrement sur un autel prévu à cet effet, afin de célébrer les jeunes filles du pays et de leur souhaiter bonheur et santé.

Bien que cela ne dure normalement qu’une seule journée, le Tenryo Hita Doll Festival dans la ville de Hita (日田市) possède une magnifique collection de poupées Hina que vous pourrez admirer du 15 février au 31 mars. C’est à Kusano Honke (草野本家), une ancienne résidence de marchands de cire et de bougies, que vous pourrez profiter de cette rare collection. Fabriquées en bois, ces poupées sont nées de l’artisanat local et cet objet de famille fait la fierté de ses propriétaires.

Bienvenue à Hita

Plus de vingt différentes résidences situées dans les districts de Mameda-machi (豆田町) (également connu sous le nom de Tenryo, 天領) et de Kuma-machi (隈町) possèdent des collections de poupées Hina remontant à l’époque Edo (1603-1868). Cette ville fortifiée était autrefois l’un des centres économique et culturel de Kyushu. On trouve donc, le de la rue commerçante de Tenryo, de nombreux bâtiments japonais traditionnels et de nombreuses maisons de marchands. Vous flâner dans les anciens quartiers résidentiels de la ville avant de commencer votre visite.

A deux pas de là se trouve le Musée Hina Tenryo Hita (天領日田資料館) et ses expositions temporaires de « Okiage Hina », poupées fabriquées à partir de tissu et de papier japonais, utilisés d’ordinaire pour décorer la maison. L’entrée coûte 320 yens pour les adultes, et 220 yens pour les élèves du primaire et du secondaire.

« Okiage Hina », poupées fabriquées à partir de tissu et de papier japonais

Mais la collection la plus impressionnante se trouve sans aucun doute chez Tenryo Hina Goten (天領ひな御殿). Derrière cette boutique de miso et de sauce soja se cache une extraordinaire collection de 3500 poupées Hina datant de l’ère Kyoho (1716-1736). Cet ensemble comprend la plus grande poupée Hina du Japon (haute de 60 cm) et quelques figures d’inspirations modernes (comme Hello Kitty ou encore Disney). Vous y trouverez également une pièce remplie de meubles miniatures et d’objets du quotidien qui raviront petits et grands. Le design complexe de chaque objet a été conçu et fabriqué grâce à un savoir-faire unique.

Sachez que Tenryo Hina Goten est ouvert toute l’année. Il n’est donc pas nécessaire d’attendre le prochain festival Hina Matsuri pour apprécier cette merveilleuse collection de poupées Hina. L’entrée coûte 300 yens pour les individuels, et 200 yens pour les groupes (à partir de 20 personnes).

Le Hina Matsuri est célébré chaque année le 3 mars en l'honneur des petites filles

Pour accéder à Hita depuis la gare d’Oita, prenez le train Yufuin No Mori Limited Express en direction de Hakata et descendez à la gare de Hita (1 heure 50 minutes), ou prenez le même train depuis la gare de Hakata (à Fukuoka) en direction de Yufuin, et descendez à la gare de Hita (1 heure 15 minutes).

Les pruniers d’Oita : aussi beaux que les sakura  

Si tout le monde connaît les cerisiers en fleurs du Japon, dits sakura, la floraison des pruniers n’est pas moins spectaculaires à l’arrivée des beaux jours.

Les abricotiers de Oita, de quoi rendre jaloux les cerisiers et pruniers

Les fleurs d'abricotiers sont un véritable délice pour les plus petits

Un soleil radieux, un ciel bleu azur, de délicates fleurs de pruniers...que demander de plus ?

Leur floraison symbolise la fin du froid et de l’hiver et l’arrivée du printemps. Chaque année, de la mi-février à la mi-mars, a lieu le festival Hita Oyama Ume (日田おおやま梅まつり). Les champs de pruniers se métamorphosent en un océan de fleurs roses et blanches pour accueillir de printemps. En 1961, cette région montagneuse d’Oyama (大山町) était autrefois recouverte de rizières, qui ont finalement été converties en champs de fruits et de châtaigniers.

Les fleurs d'abricotiers marquent l'arrivée du printemps

La tête dans les abricotiers, mieux que dans les nuages

Les abricotiers aussi peuvent faire rêver

Les abricotiers de Oita

Le jardin d’Okubodai (おおくぼ台梅園) regroupe environ 6000 pruniers réparti sur plus de 8 hectares et dont la floraison commence dès février. La ville de Hita est devenue célèbre pour sa production de prunes et ce festival dure depuis près de 40 ans.  L’endroit est très populaire auprès des habitants de la région et le festival permet avant tout de célébrer la fin de l’hiver et l’arrivée des beaux jours. Mais c’est également l’occasion de prier pour des récoltes abondantes tout en profitant du délicieux parfum des fleurs de pruniers. Un véritable enchantement pour la vue et l’odorat !

Les fleurs d'abricotiers marquent l'arrivée des beaux jours

Parviendrez -vous à discerner le cerisier de l'abricotier ?

Les abricotiers du Japon ne sont pas en reste avec l'arrivée du printemps

Balade dans les abricotiersIl faut compter 20 minutes en voiture pour rejoindre le jardin d’Okubodai depuis la gare de Hita, 1 heure et 35 minutes depuis la ville d’Oita et 1 heure et 20 minutes depuis Beppu. L’entrée et le parking y sont gratuits.

Hita et Oita ont beau être moins connues que leur voisine Beppu, elles renferment de nombreux secrets et évènements saisonniers à ne pas manquer lors de l’arrivée du printemps. Si vous êtes un explorateur dans l’âme, venez y faire un tour !

Article écrit par Manon Chauvris
Photographies de Mika Senda

Comments

comments